1. L’amblyopie

Communément appelé «œil paresseux», ce trouble de la vision est courant chez les jeunes enfants. L’amblyopie survient lorsque le cerveau n’utilise qu’un seul œil et ignore complètement l’autre (appelé « œil faible ») ou lorsque l’enfant souffre de strabisme (les yeux ne fonctionnent pas ensemble). Le cerveau choisit d’ignorer les signaux en provenance de l’œil faible. Sans traitement adéquat, cet état altèrera la vision de l’œil affecté. Le traitement doit démarrer dès les premiers signes d’amblyopie : il consiste à porter un patch sur le bon œil pour forcer le cerveau à accepter les images de l’œil faible.

2. L’astigmatisme

L’astigmatisme se manifeste par une vision floue ou déformée à toutes les distances en raison d’une anomalie de la courbure de la cornée ou du cristallin. Il peut survenir dans les familles où les deux parents souffrent d’erreurs de réfraction comme la myopie et/ou l’hypermétropie. Le traitement implique le port de lunettes ou des lentilles de contact souples. On préconise une greffe de cornée lorsque l’astigmatisme est trop sévère. On peut également recourir au laser pour donner une forme plus arrondie à la cornée.

3. La cataracte

Principale cause de perte de vision en Amérique du Nord et première cause de cécité dans le monde, la cataracte est l’opacification du cristallin, la lentille située derrière l’iris. Le processus se produit lentement et est généralement indolore, c’est pourquoi on ne le soupçonne pas toujours à ses débuts sans examen régulier. La cataracte est traitée par voie chirurgicale. Les patients constatent la différence aussitôt après l’opération parce que la lumière peut de nouveau passer à travers la lentille.

4. Le glaucome

Cette maladie dégénérative apparaît lorsque le nerf optique est endommagé en raison d’une pression intraoculaire trop élevée qui comprime ses fibres. Ce qui entraine une perte progressive de la vision, commençant en périphérie puis se propageant vers le centre. Il peut également arriver qu’un flux sanguin inadéquat endommage les cellules du nerf optique même si la pression intraoculaire est normale. En général, le glaucome est héréditaire et se manifeste en fin de vie. S’il n’est pas diagnostiqué à temps, la pression exercée sur le nerf et la rétine continue ses méfaits. Sans traitement, le patient risque une perte de vision permanente et irréversible en quelques années seulement. Les traitements possibles sont la chirurgie et les gouttes pour les yeux.

5. La presbytie

Techniquement, il ne s’agit pas d’une maladie ou d’un trouble, mais d’une partie du processus naturel du vieillissement qui commence à partir de 40 ans. La presbytie se caractérise par la perte de la capacité naturelle des yeux voir les objets proches des lentilles. Plus on avance en âge, plus elle s’accentue, car les lentilles de l’œil perdent de leur flexibilité. On ne traite pas la presbytie, mais on peut facilement corriger la vision grâce à des lunettes à double foyer, des lentilles de contact sur ordonnance. Le port de lunettes de soleil à l’extérieur est également recommandé.

6. Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

La DMLA apparaît lorsque la macula ou de la partie centrale de la rétine se détériore au fil du temps, provoquant perte de vision légère à sévère chez les personnes âgées de 60 ans et plus. Ce trouble de la vision peut être héréditaire avec des facteurs de risque comme l’hypertension artérielle, le tabagisme, l’hypercholestérolémie et l’obésité. Il n’y a pas de remède contre la DMLA, mais il est possible de ralentir sa progression grâce à la chirurgie, des médicaments anti-angiogenèse, la thérapie au laser et la supplémentation en vitamines.

7. Décollement de la rétine

Il s’agit d’une affection grave de la rétine qui se trouve séparée des tissus qui l’entourent. Elle est généralement causée par la présence d’un ou de plusieurs trous ou déchirure dans la rétine. La déchirure rétinienne est souvent due à la rétraction d’une substance transparente qui remplit la cavité de l’œil (le vitré) et l’amincissement de la rétine avec l’âge n’arrange pas les choses. Le décollement de la rétine affecte le plus souvent les personnes extrêmement myopes, celles qui ont subir une chirurgie de la cataracte ou qui ont souffert d’une blessure à l’œil. Il peut également être génétique. Le traitement et la réparation de la rétine doivent être préconisés immédiatement au d’une perte de vision permanente. Il existe plusieurs types de traitements, notamment la chirurgie, la thérapie au laser et la cryopexie (traitement des déchirures par le froid).

8. Erreurs de réfraction (Myopie et hypermétropie)

La myopie est une vision floue quand on regarde les objets éloignés tandis que l’hypermétropie ou est une vision floue quand on regarde les objets à une distance proche. Cette dernière est deux fois moins fréquente. Les deux conditions sont essentiellement héréditaires. La myopie et l’hypermétropie se traitent facilement avec des lunettes correctrices, lentilles de contact et la chirurgie réfractive.

Des millions de personnes souffrent de ces troubles oculaires. Il est nécessaire de les prendre en charge le plus tôt possible pour éviter toute complication. On ne les détecte pas nécessairement tout de suite, d’où l’importance d’effectuer des examens réguliers de la vue, surtout lorsqu’on avance en âge. Pour préserver votre confort visuel, ne négligez pas la protection de vos yeux agressions externes, notamment du soleil qui peut causer de nombreux dégâts sans que l’on s’en rende compte.

N’attendez pas d’avoir un problème avant de procéder à un examen complet de la vue !

Type enter to search, or ESC to close the window

Fermer

Votre boîte d'essai

De quoi s’agit-il ?

Votre boîte d'essai est vide