Plus de la moitié de la population est concernée

Pouvez-vous seulement imaginer cela ? Plus de la moitié des 7,3 milliards d’habitants de la planète ont au moins un problème de vision, plus ou moins important. Si vous faites partie de la minorité qui est née avec un bon héritage génétique et une qualité de vision à 20/20, vous pouvez vraiment vous estimer heureux!

Après des années passées au soleil sans protection contre les rayons UV et devant l’écran de télévision ou de l’ordinateur, nos yeux finissent par en payer le prix fort. Les problèmes de vue commencent à faire surface. Lorsque vous atteignez la quarantaine, pensez à consulter un ophtalmologiste pour un examen de routine, en particulier si votre dernier contrôle remonte à plusieurs années.

Un problème lié à l’âge

La sagesse et la sérénité viennent avec l’âge et malheureusement, les problèmes oculaires aussi. Il n’y a pas moyen d’y échapper, surtout à partir de 40 ans. Un peu comme vos capacités physiques, la performance visuelle diminue progressivement. La presbytie fait partie des problèmes de vue qui viennent avec l’âge. L’œil perd progressivement sa capacité à se concentrer. On ne peut échapper à la presbytie, mais elle peut être corrigée par le port de verres à double foyer ou une intervention chirurgicale.

D’autres problèmes oculaires comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge, le glaucome et la cataracte peuvent également survenir. Si vous avez des antécédents familiaux de glaucome, ou si vous avez des difficultés à vous concentrer sur des objets, il est temps de passer des examens ophtalmologiques.

Quarantaine : le bon réflexe à adopter

Si vous entamez la quarantaine, vous n’avez aucune raison de paniquer. Toutefois, profitez de cette nouvelle étape de votre vie pour planifier un suivi régulier chez un ophtalmologiste (tous les 2 ans). Même si vous ne constatez rien d’anormal et que vous pensez ne pas avoir besoin de faire un bilan de santé, ça ne vous fera pas de mal vérifier l’état de votre vue. Gardez toujours en tête que certains problèmes oculaires ne présentent aucun symptôme jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Une visite chez l’ophtalmologiste permet de prévenir ces risques et de déceler toute anomalie cachée.

Quelques signes avant-coureurs

Mis à part l’âge, il y a quelques signes alarmants à prendre en compte, surtout si vous êtes encore jeune. Des problèmes de vision souvent bénins peuvent devenir plus graves s’ils ne sont pas traités à temps. Voici une liste des signes avant-coureurs à surveiller qui pourraient indiquer un problème :

  1. Vous avez du mal à voir des objets, de près ou de loin. C’est le signe que vous pourriez souffrir d’astigmatisme ;
  2. La vision de près est floue ? Cela peut indiquer une hypermétropie ou une presbytie ;
  3. Si les objets à une distance sont flous, il peut s’agir de myopie ;
  4. L’accommodation de vos yeux (ajustement lorsqu’on passe de l’obscurité à la lumière) prend plus de temps ;
  5. Vos yeux ne s’ajustent pas dans l’obscurité et vous avez des difficultés à voir la nuit ;
  6. Vous plissez les yeux tout le temps, en particulier lors de la lecture, devant l’ordinateur ou quand il faut travailler avec de petits objets ;
  7. Fatigue oculaire parfois douloureuse, notamment lors de la conduite et devant la télévision ;
  8. Maux de tête fréquents, en particulier en présence de la lumière ;
  9. Vous voyez des halos autour des sources de lumière ;
  10. Vous voyez double.

Présenter un ou plusieurs de ces symptômes ne signifie pas toujours que vous avez un problème oculaire et que vous devez forcément porter des lunettes. Néanmoins, lorsque vous remarquez l’un d’entre eux, prenez immédiatement un rendez-vous auprès d’un optométriste pour déterminer ce qui indispose vos yeux. Plus tôt vous agissez, plus efficace sera le traitement.

Type enter to search, or ESC to close the window

Fermer

Votre boîte d'essai

De quoi s’agit-il ?

Votre boîte d'essai est vide