image left

Comment voyez-vous l’évolution du street art dans les prochaines années?

L’art de la rue a pris une évolution intéressante, je crois que nous sommes dans un mouvement post-streetart, où des artistes qui n’ont jamais fait de graffitis ou d’art de rue sont regroupés dans cette catégorie. Des artistes comme Laurence Vallières, par exemple, qui ne sont pas nécessairement des artistes de rue, mais utilisent des matériaux pris et trouvés dans la rue.

Comment votre background artistique vous a-t-il dirigé vers ce type d’art?

Dans mon cas, j’ai toujours été intéressé par les graffitis. Depuis plus de 10 ans, j’ai participé à cela et j’ai travaillé avec d’autres artistes de la rue. E: Très tôt, j’ai su que les arts visuels étaient ma passion. Études et travail: je me suis rapidement orientée vers ce domaine. J’ai toujours été intrigué par les mouvements artistiques qui ne nécessitent pas l’implication d’un musée ou d’une galerie pour vivre et être compris. Que ce soit l’art public, l’art postal ou la performance… mais mon amour de l’art urbain est né grâce à Adam et discuter avec lui d’artistes émergents qu’il admirait. Le street art me semblait l’exemple ultime de l’art qui prend forme grâce aux interactions de gens. L’idée d’ouvrir une galerie est née quelques années plus tard. La galerie Station 16 s’est toujours voulue comme un espace de rencontre, d’échanges d’idées, où tout le monde est bienvenu à partager sur ce mouvement artistique

En quelques mots, avoir une galerie d’art comme Station 16 ça implique quoi?

Notre journée consiste à vendre de l’art, à donner des conférences et des entrevues, et à promouvoir nos artistes en ligne. Nous avons également commencé un nouveau département qui aide à trouver nos projets d’artistes et des peintures murales.

Considérez-vous que Montréal est un emplacement idéal pour voir ce type d’art fleurir?

Montréal est une ville formidable pour les artistes, car il est encore très raisonnable de vivre ici, ce qui fait pour une ville très créative.

 

Comment votre atelier de print shop a-t-il évolué vers une galerie d’art avant-garde dans le domaine?

C’était mon idée de grandir au-delà d’imprimer juste en textile et de commencer à travailler avec les artistes avec lesquels je me connectais dans la rue. Nous avons commencé à imprimer avec quelques artistes locaux, et les gens faisaient régulièrement une visite à l’imprimerie. Nous avons commencé à envoyer et à vendre des impressions en ligne, mais cela n’a pas empêché les gens d’accéder directement à l’imprimerie. Nous savions que nous aurions besoin d’une galerie pour gérer le public et faire grandir l’entreprise.

 

Quand vient le temps de choisir une nouvelle monture, quels sont les détails que vous recherchez?

J’aime les cadres qui sont différents et sombres, j’ai beaucoup de traits foncés et je trouve que les montures sombres me conviennent le mieux! E: Étant l’opposée d’Adam a presque tous les niveaux, j’aime le flash. Je n’aime pas trop me prendre au sérieux surtout quand ça vient aux accessoires de mode. Une monture de lunettes, c’est fait pour avoir du caractère! La vie est trop courte pour essayer de passer incognito!

Type enter to search, or ESC to close the window

Fermer

Votre boîte d'essai

De quoi s’agit-il ?

Votre boîte d'essai est vide